Le Mot du Recteur

Bienvenue sur le portail de
l’Université de Thiès...

Professeur
Matar Mour SECK
Lire la suite...


Les Etablissements de l'UT









Bookmark and Share

Galerie Photos

img_6480
Image Detail
potufrsi08
Image Detail
img_6455
Image Detail
journee_lan...
Image Detail
Le Système LMD

L’Université de Thiès a été mise en place dans un contexte de rénovation et de mise à jour des offres de formation au niveau universitaire. Le système LMD est le cadre de référence qui a servi à la conception des programmes élaborés à cette occasion.

LE SYSTEME LMD

Le système LMD est basé sur une architecture en trois grades (le grade de Licence (L) ; le grade de Master (M) et le grade de Doctorat (D)), une organisation des formations universitaires en semestres et en unités d’enseignements (UE) capitalisables et une mise en œuvre d’un système de crédit.

LES GRADES

Le grade sanctionne la fin d’un cycle. Le Baccalauréat sanctionne la fin du cycle secondaire (Lycée) et constitue le premier grade universitaire (grade de référence). Ainsi dans le cursus universitaire, selon le système LMD, le grade Licence sanctionne la fin du premier cycle, le grade Master la fin du second cycle et le grade Doctorat la fin du troisième cycle.

Le grade de référence (Baccalauréat) permet à certaines institutions universitaires d’utiliser l’appellation 3, 5, 8 : Bac + 3 (L) ; Bac + 5 (M) et Bac + 8 (D).

Il faut faire la différence entre grade et titre : le titre est un diplôme intermédiaire (DEUG, DUES, Maitrise, etc.) délivré à la demande de l’intéressé.

NB : Il faut remarquer l’existence de certaines institutions qui offrent des cycles courts ; c’est le cas de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT). Ce type de formation est logé dans la catégorie des cycles professionnels courts. La fin du cycle est sanctionnée par le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT).

LE SEMESTRE

Le semestre est la durée périodique des enseignements, il recouvre un certain nombre d’unités d’enseignements (UE). Une année universitaire compte deux (02) semestres, chaque semestre dure 14 ou 16 semaines.

La semestrialisation est l’un des principes du système LMD. Les enseignements sont organisés en semestres et non plus en années.

Le grade de Licence compte six (06) semestres, il est organisé en trois niveaux :

1. Licence 1 (L1) comprend le semestre 1 (S1) et le semestre 2 (S2) ;
2. Licence 2 (L2) comprend le semestre 3 (S3) et le semestre 4 (S4) ;
3. Licence 3 (L3) comprend le semestre 5 (S5) et le semestre 6 (S6).

NB : Il existe des Licences professionnelles et des Licences académiques

Le grade de Master compte quatre (04) semestres, il est organisé en deux niveaux :

1. Master 1 (M1) comprend le semestre 7 (S7) et le semestre 8 (S8) ;
2. Master 2 (M2) comprend le semestre 9 (S9) et le semestre 10 (S10).

NB : Il existe des Masters professionnels, des Masters de recherche.

Le grade de Doctorat compte six (06) semestres, il est organisé en trois niveaux :

1. Le Doctorat 1 (D1) comprend le semestre 11 (S11) et le semestre 12 (S12) ;
2. Le Doctorat 2 (D2) comprend le semestre 13 (S13) et le semestre 14 (S14) ;
3. Le Doctorat 3 (D3) comprend le semestre 15 (S15) et le semestre 16 (S16).

Ainsi dans le système LMD, il faut seize (16) semestres pour obtenir le Doctorat.

NB : Le principe de semestrialisation suppose que la rentrée universitaire se fasse plutôt. Le passage d’un grade à un autre ne peut pas être automatique dans une institution universitaire.  Les établissements ou filières définissent les conditions d’admission à chaque grade.

UNITE D’ENSEIGNEMENT (UE)

Elle constitue l’unité de base du programme de formation. L’unité d’enseignement (UE) est une subdivision autonome et cohérente d’un parcours de formation. Une fois validée, elle est acquise pour toujours : on dit que l’UE validée est capitalisable.
Chaque UE est composée de matières que l’on nomme éléments constitutifs (e.c.)
Quatre types d’UE peuvent exister dans un programme de formation : les UE fondamentales, les UE optionnelles, les UE transversales et les UE libres.

  • Les UE fondamentales renferment les enseignements que tous les étudiants d’une filière doivent suivre.
  • Les UE optionnelles concernent les enseignements réservés à une catégorie d’étudiants dans une filière : approfondissement ou professionnalisation.
  • Les UE transversaux renferment les enseignements (destinés à donner des outils) que les étudiants d’horizons divers peuvent suivre ensemble : langue ; Informatique ; etc.
  • Les UE libres concernent les enseignements que peut choisir l’étudiant selon ses besoins et ses gouts : animation culturelle et sportive, etc.

LE SYSTEME DE CREDIT

Le crédit est la quantité déterminant la valeur d’une unité d’enseignement (UE), il traduit la qualité de la charge de travail d’un étudiant. Un crédit équivaut à 20 heures de charge de travail.

La charge de travail d’un étudiant durant un semestre est estimée à 600 heures (cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques, séminaires, stages, travail personnel de l’étudiant (TPE)). Cette charge de travail correspond à 30 crédits. Il appartient à l’équipe pédagogique de répartir ces 30 crédits (donc ces 600 heures) entre les différentes unités d’enseignements (UE) qui composent le semestre. Cette équipe pédagogique répartit aussi le crédit alloué à chaque UE entre les différents éléments constitutifs (e.c.). Cette répartition des 30 crédits du semestre est présentée à l’étudiant sous forme de tableau appelé « maquette pédagogique ».

VALIDATION-CAPITALISATION-COMPENSATION

Validation d’une UE

Une UE est validée si, à la délibération, l’étudiant est déclaré obtenir au moins une moyenne arithmétique de 10/20 sur l’ensemble des éléments constitutifs la composant.

Pour obtenir cette moyenne deux situations peuvent se produire :

  • L’étudiant a eu 10/20 ou plus dans tous les éléments constitutifs composant l’UE ; c’est la validation de droit de l’UE.
  • L’étudiant a eu une note inférieure à 10/20 ; mais au moins supérieure ou égale à la note éliminatoire fixée par l’équipe pédagogique ; dans certains éléments constitutifs. En faisant la moyenne arithmétique de l’ensemble des notes des e.c. composant l’UE, il obtient une note supérieure ou égale à 10/20. L’UE est validée selon le principe de compensation intra-UE.

Une UE validée est acquise pour toujours, c’est le principe de la capitalisation des UE. Une UE capitalisée est transférable au sein de l’Université et dans d’autres universités sous réserve de certaines conditions fixées par l’équipe pédagogique accueillante.

Validation d’un semestre

Pour valider un semestre, il faut valider une à une toutes les UE composant le semestre. En raison du caractère professionnel de ses offres de formation l’Université de Thiès ne pratique pas la compensation inter-UE.

Si un semestre est valide, l’étudiant obtient les 30 crédits pour toujours.

Validation des grades

Pour valider le grade de Licence, il faut valider les niveaux L1, L2 et L3. Puisque chacun de ces niveaux comprend 2 semestres, il faut donc les valider tous. Ainsi, si l’étudiant obtient 180 crédits (6*30 crédits), il a validé le grade de Licence.
Pour valider le grade de Master, il faut valider les niveaux M1 et M2. Chacun de ces niveaux est composé de deux semestres, donc il faut 120 crédits (4*30) pour prétendre au grade de Master.
Pour valider le grade de Doctorat, il faut obtenir 180 crédits (6*30) répartis entre les trois niveaux D1, D2 et D3.


MODE DE PROMOTION AU SEIN D’UN GRADE

Dans le système LMD, l’idéal c’est de délibérer à la fin de chaque semestre pour donner les statistiques sur la promotion des étudiants.

Pour passer d’un semestre à un autre, l’étudiant doit valider :

(1)    les UE (correspondant à 30 crédits) du premier semestre (passage de droit)
(2)     ou 75% des UE du premier semestre correspondant à 23 crédits environs (passage conditionnel).

Pour passer de L1 à L2, l’étudiant doit :

(1)    valider les deux semestres de L1 (correspondant à 60 crédits) ; c’est le principe du passage de droit ;
(2)    ou valider 75% des UE de L1 (correspondant à 45 crédits) ; c’est le principe du passage conditionnel.

Pour passer de L2 à L3, l’étudiant doit :

(1)    valider toutes les UE de L1 et L2 (correspondant à 120 crédits) ; c’est le principe du passage de droit ;
(2)    obtenir 105 crédits sur 120, c’est le principe du passage conditionnel.

NB : La durée accordée à un étudiant pour achever le grade de Licence ne peut dépasser quatre (4) années.

Pour passer de M1 à M2, l’étudiant doit :

(1)    valider les deux semestres de M1 (passage de droit) ;
(2)    valider 75% des UE de M1 (correspondant à 45 crédits) (passage conditionnel).

NB : La durée accordée à un étudiant pour achever le grade de Master ne peut dépasser trois (3) années.

 
Retour