Le Mot du Recteur

Bienvenue sur le portail de
l’Université de Thiès...

Professeur
Matar Mour SECK
Lire la suite...








Bookmark and Share

Galerie Photos

img_6423
Image Detail
img_6376
Image Detail
img_6434
Image Detail
img_6425
Image Detail
[ED2DS] Avis de soutenance

Monsieur Saidou NDAO, doctorant à l’ED 2DS de l’Université de Thiès, soutiendra publiquement une Thèse de Doctorat sous la direction du Pr El Hadji Bamba DIAW (Maître de Conférences à l’EPT), le Jeudi 12 Janvier 2017 à 10h à l’auditorium de l’Ecole Polytechnique de Thiès sur le thème suivant : « Contribution à l’assainissement pluvial de la région de Dakar: étude des inondations récurrentes dans la zone des Niayes (cas des localités de Grand Yoff et Thiaroye) ».


Devant le jury suivant :


Président

Salif GAYE

Professeur titulaire des Universités

Université de Thiès

Rapporteurs

 

 

Séni TAMBA

 

Maître de Conférences

 

Ecole Polytechnique de Thiès

Moustapha DIENG

Professeur titulaire des Universités

Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Examinateurs

 

Grégoire SISSOKHO

 

Professeur titulaire des Universités

 

Université Cheikh Anta Diop de Dakar

François LEHMANN

Professeur des Universités

Université de Strasbourg

Directeur de thèse

 

El Hadj Bamba DIAW

 

Maître de Conférences

 

Ecole Polytechnique de Thiès

Résumé

La zone des «Niayes», zone humide côtière du Sénégal constitue un écosystème riche en biodiversité. Elle est traditionnellement destinée aux activités maraichères. Elle s’étend de Dakar à Saint Louis et abrite, de nos jours plusieurs quartiers de Dakar parmi lesquels Grand Yoff et Thiaroye. La zone de captage, encore appelée lac Oryx, exutoire des bassins versants de Grand Yoff, Front de Terre et Castors était, jadis, un lac destiné à la recharge de la nappe. Ce lac, du fait d’une urbanisation anarchique et galopante, s’est considérablement modifié, entraînant un déséquilibre sur l’écosystème et des inondations dévastatrices.

L’alimentation en eau potable de Dakar a été pendant longtemps assurée par des forages dont certains réalisés à Thiaroye. Avec l’évolution grandissante de la population et le développement des activités industrielles, le pompage au niveau des forages a fini par entraîner l’avancée du biseau salé amenant les autorités étatiques à instruire l’arrêt de la plupart des forages du fait de la pollution de la nappe exploitée. L’arrêt du fonctionnement de ces forages n’a pas été sans conséquences puisqu’ayant entraîné la remontée de la nappe qui constitue, aujourd’hui, l’une des principales causes des inondations dans la zone. Ces inondations à Grand Yoff comme à Thiaroye ont atteint, au fil des années, une ampleur qui a fini par amener les autorités administratives à chercher des solutions durables à ces problèmes. Cette thèse a été entreprise pour étudier, d’une 

part, les causes hydrologiques et hydrogéologiques des inondations respectivement à Grand Yoff et à Thiaroye et d’autre part, les effets de la stratégie développée par l’Etat sur la lutte contre les inondations dans ces dites zones. Des simulations sont faites sur les solutions proposées pour vérifier leur pertinence ou montrer leurs limites. Les travaux antérieurs sur le bassin versant urbain de Yoff, portant sur une analyse comparative de l’occupation du sol à différentes périodes, nous ont permis de reconstituer la dynamique d’urbanisation du bassin versant étudié et de mesurer ses conséquences. Cette dernière se manifeste entre autres, par l’imperméabilisation de la zone et la réduction de la surface potentielle d’infiltration des eaux pluviales, constituant ainsi l’une des principales causes des inondations qui persistent dans cette zone surtout dans le cas d’une pluie de type Kiefer. L’utilisation du logiciel EPA SWMM nous a permis de faire des prévisions sur les valeurs probables des paramètres hydrologiques à l’horizon 2025. A cet horizon, suite à un événement pluvieux décennal de type Kiefer, un volume de 374 743 m3 risquerait de déborder de la zone de captage. Les résultats sont alarmants et exigent la réalisation d’un nouveau plan de drainage.

A Thiaroye, la remise en fonction des forages mis à l’arrêt entrainerait un abaissement de la nappe à certains endroits, participant à soulager les populations contre les inondations. L’eau pompée au niveau des forages, malgré une teneur en nitrates dépassant les normes de potabilité fixées par l’OMS, est utilisable dans les activités maraichères développées dans la zone des Niayes.

Mots Clés : Drainage, Eaux pluviales, Grand Yoff, Thiaroye, lutte, remontée de la nappe, Inondations, Niayes, Dakar.

Abstract

Area named “Niayes”, in Sénegal is a wetland constituted by fragile ecosystems that are rich in biodiversity. Market gardening is traditionally practiced there. It’s stretching from Dakar to Saint Louis. Grand Yoff and Thiaroye are among districts located there. Area named <<collecting area>>, in Dakar, outlet of Grand Yoff, Front de Terre and Castors subcatchments, was a lake only destined to refill sheet. But, nowadays, because of anarchic and raging urbanization, that lake is confronted with serious modifications involving imbalance on ecosystem and causing devastating flooding. For a long time, drinkable water supplying in Dakar has been ensured by warer drillings located in Thiaroye. But, with salted bevel projection due to population increasing and developing industrial activities, Senegal Government decided to stop using those drillings. As a consequence, that new situation caused a gap in the field of sufficient drinkable water production in Dakar and flooding recurrence in that area, due to raising sheet level, is marked particularly in Thiaroye. Flooding in Grand Yoff and Thiaroye become more and more alarming. That is the reason why Senegal Government decides to find a sustainable solution against it. This thesis undertakes to study on the one hand, hydrological and hydrogeological flooding causes respectively in Grand Yoff and Thiaroye, on the other hand, to verify effects of Government’s strategy for flooding solutions. Simulations using software, done on Government solutions, are proposed to examine successes or failure. Researches, done on Grand Yoff’s subcatchment about evolution of the area’s ground occupation helped us to reconstitute urbanization dynamics on studied subcatchment and to appreciate its consequences. Urbanization causes area waterproofing and diminishes infiltration of pluvial water. That situation is one of the main causes of flooding in the study area according to a Kiefer rainfall. EPA SWMM software model used for simulations helped us to foresee probable hydrologic parameters values on the horizon 2025. In that horizon, in the case of a decennial rainfall Kiefer type, risk of overflowing water out the lake is 374 743 m3. Restarting drillings functioning in Thiaroye, water pumped in that case, rich in nitrate, can be used in irrigation at Niayes’s area. In fact, according to studies results, that strategy could solve, on the one hand problems by increasing water supplying in Dakar, on the other hand, it could help to struggle against flooding because of pumping water which could cause decreasing level layer in drillings influence area.

Key-words: Drainage, pluvial water, Grand Yoff, Thiaroye, struggle, sheet level increasing, flooding, Niayes, Dakar.

        


 
Retour